Le Conseil Audiovisuel Mondial pour les études et les Réalisations sur l’Art (CAMERA) veut être :

  • Un espace privilégié de rencontres, de découvertes, de dialogues, de débats et de projets entre créateurs de . toutes disciplines et acteurs des industries culturelles, chercheurs, historiens et critiques, professionnels des .. médias et concepteurs de nouveaux outils, conservateurs de musées et d’archives, et curieux.
  • Un observatoire des mutations culturelles et économiques dans les domaines des arts. Une attention particulière . est prêtée et une assistance conseil apportée aux pays développant une création et une industrie culturelles nouvelles et originales.
  • Un espace de réflexion et d’évaluation face à des technologies en permanente évolution et à l‘importance prise . par les réseaux internet et les nouvelles machines à communiquer, notamment pour leur mise au service de la création, de l’éducation et de la culture. En liaison avec toutes les professions de l’image et du son, un banc . d’essai des nouveaux outils de l’audiovisuel. L’indispensable passerelle entre arts, sciences et techniques.
  • Une instigation à l’appropriation des outils et des acteurs émergents par les créateurs et les chercheurs.
  • Une force de proposition et d’incitation à la prise en compte par les créateurs et les organisateurs de . manifestations artistiques des grands problèmes à l’affiche du monde et des «priorités» de l’Unesco.
  • Un centre de collecte et de diffusion d’informations sur les politiques, les structures et les projets des Etats et .... des associations multinationales et nationales d’artistes dans tous les domaines de la création et pour la .. découverte et la valorisation des patrimoines.
  • Une compétence reconnue par les organisations internationales et les états pour la mise en place de politiques éducatives, artistiques, juridiques et industrielles.

Le CAMERA a été porté à la vice-présidence du Conseil International du Cinéma, de la Télévision et de la Communication audiovisuelle auprès de l’UNESCO (CICT) et à la présidence de la Plateforme Patrimoine.